LE SOGO BUDO JUJUTSU

DÉCOUVREZ LE SOGO BUDO JUJUTSU

UN BREF RÉSUMÉ DE NOTRE STYLE : LE SOGO BUDO

Le Sogo Budo Jujutsu est une synthèse d’arts martiaux traditionnels japonais. Il s’agit d’un art martial japonais moderne d’inspiration traditionnelle, basé sur la synthèse du karaté, du judo et de l’Aïkido, avec l’intégration des anciennes formes martiales que sont le Jujutsu, le Taijutsu, le Kenpo et le Jojutsu. Des éléments d’un autre art martial y sont ajoutés : ceux du Sambo.

Le Sogo Budo Jujutsu possède un répertoire de plus de mille techniques issues des arts martiaux traditionnels japonais. Vous découvrirez différentes techniques de frappe, de blocage, d’esquive, de dégagement, de déplacement, de saisie, de contrôle, d’immobilisation, de projection, d’étranglement, de concentration, de respiration, de points de pression et de points vitaux contre un ou plusieurs agresseurs armés ou à mains nues.

EXPLICATION DU NOM DE NOTRE ÉCOLE : DOJO SHINDOKAN

C’est le nom de notre école d’arts martiaux, notre dojo.
Nous considérons notre dojo, le Shindokan Sogo Budo, comme étant un centre de recherche, un endroit qui permet à ses membres de pratiquer une grande variété de techniques et de principes martiaux, cela dans le but non seulement de découvrir les meilleures techniques et principes de défense personnelle, mais aussi afin de découvrir sa propre voie martiale.

Notre école, le Shindokan (心道館), signifie « le bâtiment de la voie du cœur ». En japonais, l’idéogramme « 心 » signifie « cœur », mais aussi « esprit ». En plus de viser le pragmatisme dans un contexte d’autodéfense, nous avons aussi pour objectif le développement de soi.

QUE SIGNIFIE « SOGO BUDO » ?

« Sogo Budo » (総合武道) en japonais est composé de quatre idéogrammes chinois. Le mot « Sogo » est composé de l’idéogramme, « 総 », qui signifie « complet » ou « total » et de « 合 », qui signifie «harmonieux » ou «qui vont bien ensemble ». Ensemble, ces idéogrammes signifient « synthèse ». Quant au mot « budo », il est composé de l’idéogramme « 武 », signifiant « guerrier », et « 道 », qui veut dire « voie » ou « chemin ». Le « budo » désigne l’ensemble des arts martiaux japonais.

Bref, le Sogo Budo est une synthèse des arts martiaux japonais.

EXPLICATION DU LOGO

Notre logo est composé de divers symboles. Le premier est une fleur emblématique du Japon : la fleur du cerisier. Elle ne produit pas de fruits : elle ne donne que sa beauté. Elle nous rappelle que la pratique des arts martiaux ne tend pas vers un but fixe, mais doit être vécue en tant qu’expérience. Il faut vivre la pratique des arts mariaux dans le présent, ressentir les techniques et les vivres plutôt que de rationaliser notre entraînement.

Lorsque les fleurs tombent dans l’eau, elles produisent trois ondes circulaires qui forment la base de notre logo. Ces trois cercles représentent les arts martiaux japonais modernes : le karaté, axé sur les frappes, le judo, axé sur les projections et les immobilisations, et l’aïkido, axé sur les clés. Ces cercles se chevauchent et forment des zones qui représentent d’autres arts martiaux comportant des éléments de ceux qui ont été mentionnés précédemment. Il s’agit du jujitsu (comportant des clés, des projections et des immobilisations), du kenpo (comportant des frappes et des projections), et du taijutsu (comportant des frappes et des clés).

Le Sogo Budo est au centre des trois cercles, car il comporte des techniques de tous ces arts martiaux.

POURQUOI UNE TELLE SYNTHÈSE ?

Le mot Sogo Budo n’est pas nouveau. Minoru Mochizuki , fondateur du Yoseikan Budo, avait déjà utilisé ce mot, mais le concept est beaucoup plus ancien.

Après la Deuxième Guerre mondiale, les arts martiaux japonais se spécialisaient de plus en plus dans un aspect du combat, car la pratique des arts martiaux s’orientait vers le sport. Même si nous nous inspirons de certaines applications sportives, notre but est l’efficacité dans un contexte d’autodéfense. Pour atteindre ce but, il faut connaître diverses catégories de techniques comme les frappes, les clés, les étranglements, les projections et les immobilisations.

Les guerriers de l’Antiquité et du Moyen Âge, quelles que soient leurs origines, le comprenaient bien. C’est pour cette raison qu’ils étudiaient diverses techniques y compris le maniement des armes.

Même si nos sources sont modernes, notre vision est traditionnelle.

Menu